Le riz, c’est toujours mieux dans l’assiette que par terre…

Hello Photographersprism's amiga, Ao compartilhar este artigo, o título é Le riz, c’est toujours mieux dans l’assiette que par terre…,Eu forneci o artigo completo com grande orgulho. Espero que você goste do conteúdo.
Il me restait encore des asperges sauvages et des morilles après la confection de mes mises en bouche. Bien assez pour faire une autre recette, mais quoi ?

Un léger manque d’inspiration passager, cela peut arriver. Qu’à cela ne tienne, je trouverais bien quelques idées en regardant un peu dans mes placards. Première armoire, épices, thés et…patatra. Au dernier étage de cette armoire, différents paquets de riz : noir, thaï, basmati, vialone et autres.

Peut-être un peu trop même, vu qu’un paquet en équilibre plus qu’instable s’est lâchement jeté dans le vide à ce moment-là. Heureusement, ce paquet farceur était presque vide…quelques coups de balai et hop, ni vu ni connu.

Par contre, je tenais mon idée : un risotto ! Et pour corser un peu le tout, un crottin de Chavignol désespérait dans mon frigo. Plus pour longtemps !

Risotto aux asperges sauvages, morilles ou un risotto de plus oui, mais super bon !

------- Ingrédients (2 pers.) -------

1 portion de riz pour risotto
1 petit oignon émincé
1 peu d’huile d’olive
1dl de vin blanc
Bouillon de légumes (chaud)
2càs de mascarpone
3càs de parmesan râpé
Quelques asperges vertes
Quelques morilles fraîches
1 crottin de Chavignol (ou autre fromage)


------- Proposition /choix du vin -------

Vous commencez à me connaitre, vous ne serez pas étonné si je vous dit que je suis toujours séduit par la finesse et la puissance des vins de Bordeaux. Une petite préférence pour St-Julien et Pauillac, vins puissants mais très fin. Alors que dire de ce merveilleux second vin, qui n'en n'a que le nom. Roulement de tour, faites place pour Les Forts de Latour, second vin du prestigieux Château Latour. Des vignes plus jeunes qui donne un vin plus fougueux, mais absolument délicieux. Cette cuvée 1997 fut dégustée dans un autre contexte, mais elle aurait été à merveille avec ce plat!

---------- Préparation ----------

Emincer l’oignon finement, faire chauffer un peu d’huile olive au fond d’une grande casserole. Y faire suer l’oignon, ajouter le riz et le faire nacrer 1-2min. Déglacer avec le vin blanc, bien mélanger et laisser évaporer.

Mouiller avec une louche de bouillon de légumes. Cuire sur feu doux pendant env. 20min (selon votre riz) en ajoutant le bouillon petit à petit. 2min avant la fin de la cuisson, ajouter le parmesan et le mascarpone. Rectifier l’assaisonnement et garder au chaud.

Pendant la cuisson du risotto, cuire les asperges vertes à la vapeur et réserver au chaud. Dans un poêle, faire chauffer un peu de beurre, y faire revenir les morilles en déglaçant avec un peu de bouillon et laisser frémir 5min. Garder quelques morilles entières pour la décoration et émincer le reste pour l’ajouter au risotto.

Servir le risotto dans une grande assiette creuse, recouvrir avec quelques asperges vertes, les morilles et parsemer de quelques petits morceaux de crottins émincés. Il ne reste plus qu’à déguster le tout bien chaud.

---------- Bon appétit ----------

Je suis un fan de risotto, dur de ne pas aimer celui-ci. J’aime le croquant des asperges, le corsé du fromage et l’onctuosité du tout ! Un plat simple, mais raffiné qui peut aussi se préparer en entrée en réduisant les proportions.

---------- Le coin photo----------
Lumière: Photo prise avec une lumière naturelle, fin de journée.
Objectif: Sigma 105mm f2.8, f3 pour avoir un flou
Iso: 200 iso

0 Response to "Le riz, c’est toujours mieux dans l’assiette que par terre…"

Post a Comment

Iklan Atas Artikel

Iklan Tengah Artikel 1

Iklan Tengah Artikel 2

Iklan Bawah Artikel