Quand il est question de cinéma et de sureau...

Hello Photographersprism's amiga, Ao compartilhar este artigo, o título é Quand il est question de cinéma et de sureau...,Eu forneci o artigo completo com grande orgulho. Espero que você goste do conteúdo.
Soit un peu patient... Comment être patient alors que je ne le suis pas, ce n’est pas naturel! Et puis la poste n’a que se dépêcher, on paie des fortunes de frais de port... Non mais! Le temps passe toujours trop vite pour beaucoup de choses, mais là, on dirait que cela dure une éternité. Une semaine ressemble à un mois...Qui a dit: tout arrive à qui sait attendre...
Nénuphar, f/11, 1/500sec, 800 iso, ça laisse rêveur non ?

En effet, tout arrive! Le temps de déballer la chose et de lire en vitesse le mode d’emploi (ultra rapide), il est grand temps de faire quelques photos avec mon nouveau joujou. Plus envie de faire des photos que de cuisiner, cela sera quelque chose de rapidement préparé mais intéressant à photographier.

White Russian ou quand The Big Lebowski vient traîner dans ma cuisine

Une variante du black russian (qui n'est composé que de liqueur de café et de vodka), la version “white” est le cocktail préféré de l'inoubliable “The Dude” dans The Big Lebowski. La légende court qu’il en buvait réellement pendant le tournage...Et vous devant votre écran, vous sirotez quoi ?

6cl de Vodka
6cl de liqueur de café
6cl de lait
Glaçons


Remplir le verre de glaçons, y verser la liqueur de café, puis la vodka et enfin le lait (délicatement pour avoir deux couches pour la présentation).

Je préfère une version plus légère, 2cl de Vodka, 4cl de liqueur de café et 6cl de lait...On peut aussi faire le mélange au shaker et servir le tout avec des glaçons.

Et sinon vu que c’est encore la saison du sureau, voici une recette pour les plus curieux! Je suis en train de la faire, je ne peux donc pas vous dire si c’est bon mais qui ne tente rien n’a rien!

Liqueur de fleur de sureau ou quand il faut vraiment être patient pour la bonne cause

35g de fleurs de sureau
5dl de rhum blanc
1/4 bâton de cannelle

1 pincée de graine de coriandre concassées grossièrement
1/2 zeste de citron
1/2 zeste d' orange


100g de sucre
eau

Commencer par récolter les ombelles de sureau (bien blanches et si possible en forêt). A maturité, les fleurs se détachent facilement de la partie verte. Ne prendre que les fleurs, pas la partie verte qui donne mauvais goût! Eviter les pucerons et autres bestioles évidemment !

Petit détail qui a son importance, attention à la variété de sureau...tous ne sont pas comestibles ! Je vous aurai prévenu!

Faire macérer le tout dans une bouteille (sans l’eau et le sucre) pendant un mois. Filtrer à travers une gaze fine. Ajouter un verre d’eau (env. 1-5dl-2dl) et le sucre, bien mélanger et laisser vieillir pendant plusieurs mois au frais avant de déguster...un peu de patience!

0 Response to "Quand il est question de cinéma et de sureau..."

Post a Comment

Iklan Atas Artikel

Iklan Tengah Artikel 1

Iklan Tengah Artikel 2

Iklan Bawah Artikel